Adolescent. Entretenir une meilleur relation avec lui

Quel est le parent qui n’a jamais appréhendé l’adolescence de son enfant ? Cette période où il est tiraillé, entre son devoir d’être digne de l’éducation parentale, et ses désirs de rébellion contre celle-ci.

Comme tout cycle de vie, souvenez-vous de votre propre histoire ! Vous avez peut-être aussi été à cette époque rebelle ou mauvais élève. Ce pan de votre jeunesse doit être mis « sous scellé », le temps du passage de la post-adolescence. Ne lui donnez donc aucune excuse d’en faire référence.

Un adolescent, même en rupture familiale a besoin de ses parents, même il ne vous l’avouera peut-être pas. Il s’individualise, devenant plus centré sur ses besoins fondamentaux. Ses convictions et ses réflexions diffèrent des vôtres, vous ne reconnaissez plus votre « grand dadet », en pleine mutation physiologique. C’est normal ! Il rentre dans cette période où l’hygiène, ses études, sa chambre, son langage, son investissement familial, ne sont plus ses priorités.

Il aime souligner avec détails les incohérences de vos consignes, vos erreurs, qui peuvent provoquer chez vous une irritabilité émotionnelle ou un épuisement psychologique. Ne rentrez pas dans son « jeu ».

L’adolescent ébrèchera de toute part, le raisonnement parental, négociera sans relâche, jusqu’à ce que la structure cède, et qu’il obtiendra ce qu’il veut sans contrepartie. Vous devez donc rester calmement dans votre autorité, tout en gardant l’esprit ouvert.

Privilégiez les moments conviviaux (repas à table, partage des tâches, jeux de société, réceptions, visite professionnelle, happy hour, des moments de complicité). Mettez à contribution les idées de chacun pour les sorties familiales (choix du restaurant, bricolage, cinéma, musées, expositions, brocante, voyages …).

Pourquoi faire appel à un coach parental ?

Thérapeute familiale, je suis l'interlocutrice privilégiée pour créer une cohésion positive entre votre adolescent et vous. Je suis aussi un tiers neutre, pour l'accompagner en toute bienveillance.

Que ce soit dans la gestion de ses émotions, la qualité de votre communication inter-relationnelle, ses comportements, l’organisation des tâches (scolaires ou quotidienne), ses addictions, ses relations sociales qui peuvent être difficiles en primaire, collège ou au lycée.

Son manque de confiance, une rivalité fraternelle, ou encore ses revendications de désirs de reconnaissance, tel qu’il se voit dans son miroir, peuvent être source de mésestime de lui-même.

Mon écoute centrée sur la personne, permettra à votre adolescent d’avoir un tiers neutre, qui ne le jugera pas, l’aidera à dépasser certaines étapes de sa vie. Pour chaque objectif, j’élabore des stratégies positives à atteindre, ce qui le restaurera dans son estime.

College amis