Votre enfant est porteur d'un handicap ou rencontre des difficultés d'apprentissage

 

Le saviez-vous? Au sein des écoles, les enseignants spécialisés, et les AESH complètent l'encadrement de l'équipe éducative et il était essentiel de valoriser leur travail.

Le RASED (Réseau d’Aide Spécialisée pour les Élèves en Difficultés).

Dans quel cadre fait-on appel au RASED ?

Quand les enseignants remarquent des difficultés qui dépassent leurs champs de compétences, c’est-à-dire au niveau comportemental, relationnel, psychologique, spatio-temporel, moteur, mémorisation et « troubles dys».

Madame G. Enseignante spécialisée E (Aide à dominante pédagogique) du RASED.

Pourquoi avoir choisi ce métier ? J’ai été enseignante en primaire pendant 9 années et j’ai voulu faire une formation pour aider les enfants qui avaient de réels besoins d’aide pédagogique.

Le diplôme nécessaire : CAPASH (Certificat d’Aptitude Professionnelle pour les Aides Spécialisées et la scolarisation des élèves en situation de handicap).

Qu’apportez-vous aux enfants ? Une aide précieuse pour leur permettre de dépasser leurs difficultés, de prendre conscience de leurs potentiels jusqu’alors méconnus. Mais aussi, leur permettre d’acquérir de meilleures stratégies d’apprentissages (lecture, vocabulaire, mathématiques…). Malgré les difficultés de certains, cette attention bienveillante suscite en eux, une réelle curiosité intellectuelle, et développe un processus de travail de réflexion.

Comment vivez-vous votre métier ?

Mon secteur d’intervention représente environ la moitié des écoles de la ville. Compte tenu de ce contexte, avec la meilleure volonté, j’interviens d’abord sur les écoles prioritaires, en aidant le maximum d’élèves.

Que retenez-vous de positif de vos actions ? L’évolution des enfants qui progressent, avec des changements individuels concrets en classe, (attitude dynamique plus positive dans les apprentissages). Le travail en équipe et les échanges d’expériences sont très enrichissants, et permettent de réajuster les actions aux bénéfices des enfants.

 Mme B. Enseignante spécialisée G (aide à dominante relationnelle) du RASED

   Pourquoi avoir choisi ce métier ? Après 22 années d’enseignement en primaire, j’avais besoin de faire autre chose. M’occuper des élèves pour lesquels l’école n’allait pas de soi a toujours été une préoccupation première. Aussi j’ai demandé à partir en formation….et j’ai obtenu le CAPSH option G en 2007

Le diplôme nécessaire : autrefois c’était le CAPASH option G (Certificat d’Aptitude Professionnelle pour les Aides Spécialisées et la scolarisation des élèves en situation de handicap à dominante rééducative ).  Depuis 2017 c’est le CAPPEI ADR (certificat d’Aptitude Professionnelle aux Pratiques de l’Education Inclusive à dominante Relationnelle. Je suis souvent amenée à participer au jury des examens CAPPEI ADR en tant que pair et je fais partie des tutrices du département pour les enseignantes qui sont en formation. Elles viennent me voir travailler.

Qu’apportez-vous aux enfants ? 

   Une écoute, un lieu, un temps pour eux, pour les aider à mieux se comprendre,  à mettre à distance leurs émotions, à s’appuyer sur leurs qualités aussi. Nous les aidons à avoir un meilleur rapport avec eux-mêmes, avec les autres et un meilleur rapport au savoir : car ils ont des difficultés à mobiliser leurs qualités pour apprendre et bénéficier  pleinement de l’école. Nous utilisons divers supports où la créativité et le jeu ont une place importante. Notre travail est essentiellement basé sur le renforcement de l’estime de soi des enfants et les compétences que nous travaillons ont toujours un lien avec la classe, je suis enseignante, pas psychologue.

Comment vivez-vous votre métier 

   J’aime mon métier, je le trouve indispensable et je trouve que c’est le plus beau métier du monde… voir un élève repartir avec le sourire de mes salles me satisfait toujours autant. Depuis 2014, il nous est demandé une aide pôle ressource c’est-à-dire une aide à l’enseignant. C’est aide est peu connue encore car nouvelle. Elle est indispensable car les enseignants sont seuls devant la difficulté scolaire et ils ont besoin d’écoute eux aussi. Penser ensemble des aménagements pour un enfant, peut apporter à toute la classe et ce n’est plus un enfant que l’on aide mais plusieurs… Néanmoins, j’ai un trop grand secteur d’intervention. J’aimerais que des postes soient ouverts pour mieux aider, on fait ce qu’on peut. J’ai parfois l’impression d’être condamnée à mal faire…

Que retenez-vous de positif de vos actions ? Je crois en ce que je fais… et je crois que je contribue à un monde plus humain même si je doute… parfois…je me remobilise.. c’est cette idée qui me fait me lever le matin. 

 Mme B. Psychologue de l’Éducation Nationale.

   Elle intervient à la demande de l’équipe pédagogique, et répond aux questionnements des parents, sur les difficultés psychoaffectives ou scolaires de leur enfant. Elle apporte ses compétences dans le cadre d’un travail d’équipe, ou l’élaboration d’un projet pédagogique. Elle travaille en étroite collaboration avec le RASED.

 Les AESH (Accompagnants des Élèves en Situation de Handicap), ou l'AVS (Accompagnants Vie Scolaire).

    L’AESH est présente dans la classe, au côté de l’enfant pour l’étayer dans sa scolarité. Ses tâches sont d’aider l’élève à s’adapter aux multiples activités proposées, mais aussi de l’accompagner dans les gestes du quotidien (habillage, toilettes, repas…).

Pour bénéficier de l’accompagnement d’une AESH, les parents doivent en faire la demande auprès de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées). Après étude du dossier, ils reçoivent une notification avec un nombre d’heures attribuées à l’enfant.

A chaque AESH, son parcours :

 Mme S. Je souhaitais travailler dans le cadre des situations d’handicap, afin d’aider l’enfant à affronter ses difficultés scolaires et relationnelles. Les barrières des différents apprentissages rencontrées, créent en eux de l' anxiété, due à la peur du regard des autres.

Ses diplômes : AMP (aide médico-psychologique), ADVF (Assistant aux Vies de Familles), AESH (Education Nationale).

Qu’apportez-vous à l’enfant ? Je le mets dans des conditions de travail adaptées à son handicap, en l’aidant à rentrer dans de vraies interactions relationnelles dans le groupe. En classe, je le recentre sur les activités orales et écrites demandées par l’enseignant.

Que souhaitez-vous acquérir comme bénéfices de votre travail ?

Une cohésion d’équipe essentielle avec l’enseignant pour faire aboutir le projet scolaire de l’enfant.

Mme C. Dans ma culture africaine, les liens familiaux sont très importants. Que ce soit dans l’éducation des jeunes enfants (pas de crèche), mais aussi dans les situations d’handicaps des adultes, comme des personnes âgées. Leur place est de vivre au sein de la famille.

Ses diplômes : AMP (Aide Médico-Psychologique), Diplome d'Etat Monitrice Éducatrice, BAFD (Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur en accueils collectifs de mineurs)

Qu’apportez-vous aux enfants ? :

Ma disponibilité, mon écoute, ma patience et ma pratique professionnelle.

 

Mme N. Mes parents étant illettrés, j’ai dû me débrouiller toute seule dans mon cursus scolaire, avec leur soutien, j’ai été très tôt responsable de la scolarité de mes frères. A l'adolescence, mon fils a rencontré des problèmes de racket, sous influence de camarades qui l’empêchaient d’étudier, parce qu’ils étaient eux-mêmes en rébellion avec le système scolaire. En 2013, j’ai décidé d’aider les enfants en situation de handicap, afin qu’ils puissent aussi avoir leurs chances d’inclusion scolaire.

Ses diplômes : Niveau BAC secrétariat-comptabilité –  formation AESH (Éducation Nationale).

Qu’apportez-vous aux enfants ? Une aide régulière, un suivi des exercices en classe, de l’assurance, une mise en confiance dans les apprentissages. Pour certains, j’utilise des outils pédagogiques pour les aider à mieux mémoriser.

 

N’hésitez pas à demander toutes les informations nécessaires auprès de la direction et des enseignants de votre enfant, ils vous aideront et accompagneront dans son évolution.

Article pour la PEEP de Courbevoie

Veronique FACHET Médiatrice Educative